ELECTROACOUSTIQUE

Mon apprentissage chez Denis Siorat et la pratique actuelle de la vielle m’ont amené à réfléchir tout particulièrement l’amplification de mes instruments. Je voulais que chaque source sonore soit bien séparée tout en respectant le son acoustique de l’instrument. Que la vielle, une fois branchée, ne perde aucune de ses qualités sonores mais qu'elle gagne, au contraire, de multiples possibilités de traitement du son. En effet, chaque groupe de cordes (chanterelles, bourdons, trompettes, sympathiques) peut être réglé séparément en volume, en timbre et en effets. Toutes les vielles de ma gamme (sauf la Simplex et la Baroque) sont conçues pour recevoir aisément ce type d’amplification à tout moment de leur vie. Vous pouvez ainsi, au même titre que les autres options, faire évoluer votre instrument à votre rythme.

Par ailleurs, la Simplex Electro est équipée d'une sonorisation simplifiée (2 capteurs, 1 sortie Jack). Ce type de sonorisation peut aussi se monter sur les autres modèles de ma gamme.

 

Sonorisation simplifiée.

2 capteurs : un général et un pour les chanterelles.

2 boutons de volume : un pour faire la balance entre les deux capteurs et un volume général.

La sortie se fait en une voie par une prise jack mono.

Sonorisation de base: 3 ou 4 sorties séparées.

 

Chaque chevalet est équipé d’un ou plusieurs micros: pièzo-électriques de haute qualité pour les chanterelles, bourdons et trompettes, magnétique pour les sympathiques. Sortie en trois ou quatre voies séparées par prises jack. Le volume de chaque voie se règle sur une table de mixage.

 

 

 

 

 

3 ou 4 sorties séparées + boutons de volume.

 

Principe identique au précédent, mais des potentiomètres placés sur l’instrument permettent de régler facilement le volume de chaque voie.

 

 

 

 

 

 

3 ou 4 sorties séparées + boutons de volume + mélangeur.

 

Cette solution ajoute à la précédente la possibilité de sortir aussi par un cable jack simple. Un bouton supplémentaire commande le volume général d'un nouveau mélangeur passif dit "additif" qui ne fait pas perdre de gain (contrairement aux mélangeurs classiques à résistances qui nécessitent un préampli pour compenser les pertes ). On peut donc sortir soit en 3 ou 4 voies séparées pour un traitement différencié des différentes voies, soit se brancher directement à n’importe quel amplificateur ou sonorisation.